Nouvelle énergie

La technologie nous promet qu'il y aura toujours quelque chose de meilleur autour du coin. Ainsi, qu'est-ce qui nous attend demain? Voici quelques tenchnologies d'énergie de substitution qui pourront jouer un rôle dans la future de l'Ontario.

Énergie de fusion
Les réacteurs nucléaires en Ontario créent l’énergie calorifique en divisant les noyaux des atomes en uranium. Ceci est appelé la fission nucléaire. L’énorme énergie de l’intérieur du soleil est créée quand les noyaux des atomes d'hydrogène se joignent ou sont fusionnés. Ceci est appelé la fusion nucléaire. Ici sur la terre, les scientifiques essayent de dupliquer ce que le soleil fait naturellement. Récemment, les scientifiques en Europe ont créé un bref éclat d’énergie par la fusion nucléaire. Ceci élève les espoirs que cette source d’énergie sera disponible par l’année 2050.

Le charbon, le gaz, le pétrole et l’uranium sont tous des sources d’énergie naturelles. Ils sont également une énergie non renouvelable, car des millions d’années sont requis pour que la terre les remplace une fois qu’ils sont utilisés. D’ailleurs, la lumière du soleil, le vent, l’eau tombante et les plantes sont tous des processus d’énergie qui se renouvelle. C’est pourquoi on les appelle des sources d’énergie renouvelables.

Énergie vroom vroom
Les approvisionnements de pétrole brut n'existeront pas pour toujours, donc les recherchistes ont proposé deux ou trois autres idées. Le premier est de produire un pétrole synthétique des approvisionnements de charbon ou gaz naturel abondants. Le deuxième est de changer les moteurs afin qu’ils puissent brûler d’autres carburants. Par exemple, les voitures de course utilisent un type d’alcool appeler le méthanol. Plusieurs autobus de ville en Ontario utilisent le propane ou le gaz naturel. Bientôt, il sera possible d’acheter une voiture qui utilise soit l’essence, le méthanol, l’éthanol ou une combinaison.

Énergie d'hydrogène
L'
hydrogène peut être le merveilleux carburant du futur. On le trouve dans l’eau. Pour extraire l’hydrogène de l’eau, les scientifiques doivent simplement écouler l’électricité dans l’eau. C’est une énergie propre. Quand on brûle l’hydrogène, il se joint avec l’oxygène pour créer l’eau. L’Ontario expérimente avec des piles à combustible d’hydrogène qui peuvent fournir l’électricité aux communautés qui n’ont pas l’accès au réseau électrique. Également, des recherches se font pour des piles à combustible pour les voitures. Dans le futur, il est possible que vous remplissiez votre réservoir de carburant avec de l’eau, et branchiez votre voiture à une prise pendant la nuit. L’électricité sépare l’hydrogène de l’oxygène dans l’eau. Ces deux gaz sont alors conservés et introduits dans une pile à combustible qui fournit l’énergie électrique aux voitures. Ceci sera une voiture propre et écoénergétique!

Énergie de tourbe
Avez-vous déjà vu un morceau de charbon brillant et noir? C’est difficile d’imaginer qu’il a commencé il y a des millions d’années comme un tas de plantes mortes qui a été enterré et compressé. Après plusieurs années et beaucoup d’écrasement, les plantes ont fusé pour former un morceau de tourbe brune – la première étape dans la formation du charbon. Aujourd’hui, la tourbe est brûlée dans plusieurs régions du monde. Le Canada a une des plus grandes tourbières au monde, mais parce qu’elles sont loin des centres de population, elles ne seront pas le premier choix comme source d’énergie de substitution.

 

<%@ Page Language="VB" AutoEventWireup="True" %>